L’autopsie de l’Agama 2014 de Jérôme Sartel.

aileron agama j sartel

Ma première rencontre avec Jérôme Sartel date du GP de Pierrefeu… 2013. Avant cela, je connaissais Jérôme »Pink Panther » Sartel comme la grande majorité d’entre vous, via des photos et ses résultats ou via les dessins animés et les films où Peter Sellers tenait la vedette!

Le moins que l’on puisse dire c’est que cette rencontre a été pour moi assez révélatrice sur le personnage. Je n’ai aucun préjugé sur les pilotes, ce sont des personnes que j’admire et que je prends beaucoup de plaisir à côtoyer et l’énorme majorité est très disserte à partager des informations de tout ordre (setup, conseils, astuces, etc…) pour nous aider à pratiquer notre sport dans les meilleures conditions. Mais Jérôme pousse la gentillesse très loin comme vous allez le voir plus loin.

Je suis d’un naturel plutôt timide, essentiellement quand je ne connais pas mon interlocuteur, alors aller proposer des idées c’est pas vraiment simple sauf avec Jérôme Sartel… puisque c’est lui qui propose les idées! C’est pas génial ça? Après une longue discussion à Pierrefeu le dimanche, jour où habituellement les pilotes sont un peu dans leurs bulles pour commencer le travail de concentration essentiel pour pouvoir rouler au maximum de leurs possibilités, Jérôme me parle de son Agama, de ses évolutions, de pièces prototypes, des nouveautés 2014 qu’il a validées, d’un nouveau buggy à venir. Et comme si de rien n’était, il m’indique vouloir faire un petit break et ne pas trop rouler entre Pierrefeu et Padova début janvier. 

Mes oreilles ouvertes en grand n’en croient pas leurs yeux! Me dire à moi des choses pareilles « prototype »"évolutions »"nouveautés 2014″ »nouveau buggy » sonnent à mes oreilles comme l’hymne à la joie, la célèbre 9ème symphonie du sourd le plus célèbre de l’histoire!! A peine le temps de me remettre, je me retourne nerveusement pour voir s’il ne parlait pas à quelqu’un d’autre placé discrètement derrière moi, je me pince pour assurer le coup, petite remémoration de l’apéro, aurait-on mis à mon insu de la drogue dans mon coke, non ces révélations me sont bien adressées!!

Mais le coup fatal, l’estocade, Jérôme va me le porter d’un coup: « Tu veux que je t’envoie mon Agama, comme ça tu fais les photos que tu veux? » Bon après j’ai un blanc, je me suis retrouvé chez moi deux jours plus tard. Enlèvement d’extra-terrestres, perte de mémoire due à un choc, amnésie, l’enquête est toujours en cours.

 » Dring, on frappe à ma porte. « un colis pour vous » « mais j’attends rien moi, c’est quoi? » un cutter en main j’ouvre le carton: Un Agama avec un aileron rose!! » La suite à suivre…

  • L’Agama de Jérôme Sartel après sa victoire à la Merlin Race.

vue haut agama j sartel bis

Ne vous fiez pas aux apparences, cet Agama regorge de pièces spéciales en cette fin de saison et pour cause,  Agama dévoilera un nouveau buggy en 2014! L’Agama de Jérôme ne dispose pas de « trucs » concernant le montage. C’est monté sans fioriture, tout est pensé pour une efficacité maximale.

  • Le train arrière et ses nouvelles fusées prototypes.

train ar agama j sartel bis

Le train arrière possède quelques améliorations importantes même si elles restent visuellement difficiles à déceler.

fusée ar cote j sartel bis

Cette photo combine toutes les améliorations qu’a subit le train arrière. On remarque les fusées en aluminium prototypes avec le tirant supérieur « bricolé » pour proposer de nouvelles positions aux biellettes de carrossage. Notez également que les fusées se fixent aux triangles par de nouveaux trous plus à l’intérieur. Les modifications faites sur l’ensemble apportent plus de vitesse en virage et une meilleure stabilité à l’accélération en sortie de virage. Ces solutions ont été validées par Jérôme pour 2014.

fusée ar lateral j sartel

Une fusée vue de côté. Notez les multiples positions proposées pour faire varier le centre du roulis et le trou dans la fusée plus employé avec cette configuration.

fusée ar dessous j sartel details

Vue de dessous avec la nouvelle position de la fusée prototype sur le triangle repercé.

fusée ar cote j sartel

Le train arrière en entier vu de côté. On remarque que la fusée dépasse à peine de la longueur du triangle. On peut voir aussi les 4 positions de carrossage proposées.

fusée ar haut j sartel

Le train arrière vu de haut.

Les pièces que vous voyez ne sont bien entendu pas définitives. L’aspect final sera revu. Au sujet des triangles, Jérôme m’a confirmé que de nouveaux triangles reprenant les côtes des siens seraient disponibles sur la version 2014. Ils auront un look très différents de ceux que vous connaissez jusque là. Ils bénéficieront de la possibilité d’être rigidifiés par des plaques de renfort de différentes épaisseurs un peu comme le HB D812 mais placés en dessous.

  • Le train avant et son nouveau support d’amortisseurs et son nouveau save-servo.

support amort av agama j sartel

Le train avant semble exempt de nouvelles pièces et pourtant… Le support d’amortisseurs avant n’est pas le modèle d’origine, il est « rabaissé ». Tous les trous de fixations sont déplacés vers le bas par rapport au support d’origine.

amort av agama j sartel

Les amortisseurs sont nouveaux. Ils sont plus courts que ceux proposés d’origine. Mixés avec le support plus bas, l’ensemble dispose du même débattement. Un des avantages est de moins exposer le support avant.

traverse ackermann agama j sartel

La traverse Ackermann est légèrement différente. Les renvois du save-servo sont en aluminium.

traverse ackermann agama j sartel cote droit

La traverse Ackermann et le save-servo vus de côté.

  • Les amortisseurs, le mystère dévoilé!

amortisseur av agama entier j sartel

Les amortisseurs des top pilotes sont un sujet inépuisable de discussion. Les questions qui reviennent le plus c’est « y a quoi dedans? » et « ont-ils des clapets? ». Assez naïvement avec le recul, c’est une question que j’ai abordée avec Jérôme. L’occasion de voir un grand sourire sur son visage suivie d’un rapide coup d’oeil malicieux à ses amis de la Team Nemo Racing. Jérôme continue à se montrer totalement transparent, indique d’emblée que ça existe et me propose un démontage en direct. N’ayant pas le nécessaire pour immortaliser l’événement, il réitère sa proposition de m’envoyer son buggy pour un démontage par mes soins. Ok Jérôme nous allons enfin voir les entrailles d’amortisseurs d’un top pilote!!

Avant d’attaquer le démontage proprement dit, faisons un petit tour des amortisseurs. Première chose, pas de fuite, pas d’huile visible. Deuxième point les ressorts. Ils sont plus courts à l’avant mais sont surtout noirs. Et oui, les ressorts blancs c’est fini! les Agama 2014 auront des ressorts noirs avec une marque de couleur pour une identification facile.

amortisseur av agama demontage 1 j sartel

Jusqu’ici rien de spécial à signaler.

amortisseur av agama demontage 2 j sartel

Allez hop j’ouvre. Coupelle d’origine, je n’arrive pas encore à voir les fameux clapets.

amortisseur av agama demontage 3 j sartel

Je vide l’huile. Comme vous pouvez le constater, l’huile est en parfait état, transparente comme de l’eau. Aucune intrusion à signaler, c’est parfaitement étanche.

amortisseur av agama demontage 7 j sartel

Et voici les clapets… mais où sont-ils? « Allo Jérôme, tu roules avec des pistons de base? » réponse: »bien sur, la team le sait très bien d’où  notre sourire en coin quand tu as abordé la chose à Pierrefeu. Oui ça existe mais on n’en utilise pas chez Agama. »

Voilà donc un mystère résolu puisque Jérôme donne une réponse assez claire sur le sujet. Oui le système de clapets existe mais pas chez Agama mais il est parfois utilisé par d’autres pilotes concurrents. Je suis mi étonné mi rassuré. je ne veux pas dire qu’un système quelqu’il soit ne puisse pas donner un avantage sur la piste mais honnêtement, quand on voit la vitesse à laquelle évoluent sur la piste les top guns français, avoir des clapets ou quoi que ce soit d’autre ne nous ferait pas rouler aussi vite qu’eux. Rien de magique là dedans! Un autre enseignement c’est que toutes les team n’utilisent pas de clapets donc le gain entre en avoir ou pas ne doit pas être si évident que ça. Un certain Reno Savoya ne disait-il pas dans son interview « que beaucoup de choses se jouent dans la tête »…

amortisseur av agama demontage 6 j sartel

Le démontage continue et l’amortisseur est maintenant complètement décortiqué. Comme vous pouvez le constater, que du basique rien de spécial.

Après avoir fait le tour de l’Agama de Jérôme, celui-ci apporte d’autres informations pas encore photographiables.  Oui,  Agama va sortir un nouveau buggy en 2014 et Jérôme sera certainement à son volant pour le GP de Montpellier.  Le nouveau buggy Agama reprendra l’intégralité des évolutions citées plus haut et bien d’autres comme par exemple un nouveau châssis avec une nouvelle implantation des masses et une nouvelle carrosserie.

Comme vous pouvez le voir, l’année 2014 sera décisive pour Agama. Après une fin de saison en fanfare avec la victoire à la Merlin Race et au GP de Pierrefeu, Jérôme Sartel prouve qu’il est définitivement dans le coup pour la saison 2014.  Darren Bloomfield tout juste arrivé sous le haut vent de Nemo racing signe une victoire d’emblée pour sa première course. Bref le buggy semble (très) bien né. La concurrence ne va certainement pas se laisser faire mais le vice champion de France 2013 va vendre très chère sa peau l’an prochain c’est certain!

Je remercie Jérôme pour le prêt de son Agama, pour sa gentillesse et la confiance qu’il m’a accordée. A qui le tour?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>